Bilan et Perspectives : La FIKA érigée en modèle socio-économique

Tirant un bilan plus que satisfaisant de la 2ème édition de la Foire internationale de Kaolack (Fika), le comité d’organisation, qui a acquis l’inscription de cet événement à l’agenda économique national, planche d’ores et déjà sur la prochaine édition qui s’ouvrira le 8 mars 2018.

Les lampions viennent de s’éteindre sur la deuxième édition de la Foire Internationale de Kaolack (Fika) qui s’est tenue du 1er au 14 février dernier dans l’enceinte du Parc des Expositions du complexe « Cœur de ville » de Kaolack. Une seconde édition – celle de la confirmation – placée sous le sceau de l’intégration régionale ; avec la participation de la Communauté Économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) comme principal partenaire, et la République Fédérale du Nigéria au titre de pays invité d’honneur.

Intégration sous régionale
Cette manifestation commerciale majeure de l’espace national et sous régional, avait pour thème : « Le partenariat Sud-Sud, un enjeu majeur de l’émergence dans l’espace CEDEAO ». Le comité d’organisation se réjouit du bilan provisoire de la deuxième édition de la Foire Internationale de Kaolack ; en attendant une évaluation exhaustive émanant de toutes les parties prenantes. A titre indicatif, la Fika a accueilli en tout et pour tout pas moins de
513 exposants – dont 65 venant de pays étrangers (15 issus de la CEDEAO) et 41 institutionnels. Au demeurant, les résultats d’une enquête de satisfaction menée le vendredi 10 février indiquent que 95 % de visiteurs satisfaits étaient satisfaits des prestations offertes et que 98% des exposants ont l’intention de revenir lors de la prochaine édition.

Affluence record
Le bilan provisoire fait également état d’un impact économique non négligeable, avec entre autres retombées un taux remplissage record des réceptifs hôteliers de la place. La Fika a d’ailleurs enregistré la présence de diverses délégations de décideurs conduites notamment par 7 ministres en exercice, 2 anciens Premiers ministres, 8 ambassadeurs accrédités au Sénégal et 21 maires du pôle territorial Sine Saloum.

8 foras ont été organisés au titre des activités scientifiques. 4 concerts, une veillée culturelle et un concours culinaire ont animé le volet culturel de l’événement qualitativement rehaussé par une soirée de gala avec la cérémonie des ‘’GERTE D’OR’’ retransmise en direct sur TFM.

La Chambre de Commerce, d’Industrie et d’Agriculture, la Chambre des Métiers ainsi que la mairie de Kaolack ont apporté leur concours à la réussite de la Fika. Cette foire a, par ailleurs, été une occasion pour réactualiser une vieille doléance, de redynamisation du port de Kaolack qui est devenu une condition obligatoire pour le développement du Sine Saloum. Son initiateur, Serigne Mboup, n’a d’ailleurs pas manqué de rappeler l’impératif de « faire des secteurs privés nationaux les vecteurs de l’intégration économique régionale ».

Satisfecit global

comptant pas s’arrêter en si bon chemin, le comité d’organisation a d’ores et déjà retenu la date du 08 Mars 2018 pour l’ouverture de la troisième édition de la Foire internationale de Kaolack, avec l’Indonésie comme pays invité d’honneur, et la célébration de la femme en perspective. De nombreux invités de marque n’ont pas manqué de saluer la portée socioéconomique de la Fika.

A l’instar du ministre en charge du Plan Sénégal Emergent, du ministre de la Promotion des Investissements, du ministre de l’industrie et des Mines, du ministre de la Pêche et de l’Economie maritime, du ministre du renouveau urbain, de l’Habitat et du cadre de Vie, du ministre de la Gouvernance locale, du Développement et de l’Aménagement du Territoire. Le Directeur Général de la Senelec, ainsi que les représentants de Dangote, le Nigéria, comme invité d’honneur, le directeur Général de la Compagnie Sucrière du Sénégal (CSS) ont abondé dans le même sens.