LE MINISTRE KHOUDIA MBAYE A LA FIKA :

« Je m’en réjouis que cette foire implique la Cedeao et l’Uemoa »

Le Ministre de la promotion des investissements, des partenariats et du Développement des Télé services, s’est dite hier réjoui que la foire implique la Cedeao et l’Union économique et Monétaire Ouest Africain (Cedeao). C’était à l’occasion de la journée des investissements initiée dans le cadre des activités de la 3ème édition de la foire internationale de Kaolack (Fika).

Puis que pour Khoudia Mbaye ce sont là deux institutions qui jouent un rôle fondamentale dans l’attractivité, les associer est ainsi d’une pertinence jamais égalé dans ce genre d’événements. Aux regards de nos marchés qui deviennent de plus en plus réduits face à l’élargissement de notre périmètre économique, à travers l’intégration régionale et l’ouverture, cela n’est plus pour nous une option, mais une exigence constate le Ministre de la promotion des investissements. L’occasion était aussi pour Mme Khoudia Mbaye de mesurer l’ampleur des investissements que l’Etat du Sénégal a doté à la région de Kaolack et qui s’élèvent aujourd’hui à 254, 8 Milliards de Frs. Un programme qui selon Khoudia Mbaye a été annoncé lors du dernier conseil délocalisé des Ministres du 13 Juin 2012. Il est présentement exécuté à 60 % et va directement dans les domaines de l’Agriculture, l’Education, la santé, de l’hydraulique entre autres. La construction de l’Université El Hadji Ibrahima Niasse de Kaolack, même étant à l’état embryonnaire en est une parfaite illustration, tout comme la réalisation des axes Kaolack/Fatick, Dinguinray/ Nioro/Poste Keur Ayip et Keur Waly Ndiaye Sokone. Aussi la construction d’un terminal hydrocarbure à Ndankhonga, le dragage du port de Kaolack, la réhabilitation de l’Aérodrome et la relance du domaine industriel renforce cette initiative de l’Etat. Sur le plan de l’assainissement, la définition de programmes alternatifs de traitement des eaux usées et pluviales, l’accès des populations à l’eau potable le confirment pour autant. Sur quand on sait que dans le secteur de l’Agriculture, l’Etat s’est déployé à mettre en œuvre un ambitieux programme de mis en place de matériel et l‘équipements agricoles de qualité, des semences certifiées en grande partie et d’intrants. Mais le plus important est le programme d’avenir affrété à ce carrefour fortement stratégique pour convoiter des transactions. Ainsi pour le Ministres des partenariats, Kaolack sera bientôt dotée d’un grand hub agro industriel, compétitif doté de centre d’enseignement et de formation de dernière génération ainsi que d’infrastructures de stockage, de transformation et transport de produits divers.