Foire de Kaolack : « Pas de charge fiscale pour les exposants », selon le Colonel Diagne

La Foire internationale de Kaolack (Fika), c’est aussi l’affaire de la Douane sénégalaise. Car, il existe un partenariat qui lie la Chambre de commerce, d’industrie et d’agriculture de Kaolack (Cciak) et les soldats de l’économie. C’est dans ce cadre que le Colonel Moustapha Diagne, Directeur régional des douanes du centre, a effectué, ce mercredi 7 février 2018, une visite au niveau des stands, en compagnie des initiateurs de ladite foire.

« La douane, partenaire privilégié pour l’organisation de foires »
« L’administration des douanes est un partenaire privilégié en matière d’organisation de foires. Tout cela pour dire que ces exposants qui nous viennent de l’étranger et même ceux qui nous viennent de l’intérieur du pays ont besoins d’être accompagné sur le plan douanier. Alors vous comprendrez aisément la raison de notre présence à cette foire », a-t-il noté.

Et d’ajouter : « Il était bon, ensemble, qu’on fasse de tout et qu’on voit effectivement ou est-ce qu’ils en sont en matière d’arrivées des exposants, leurs produits et leur prise en charge au niveau de l’administration douanière et les dispositions à prendre d’ici la fin de la foire ».

Satisfaction par rapport à l’arrivée des exposants
Sous ce rapport, Colonel Moustapha Diagne a exprimé toute sa satisfaction par rapport à l’arrivée des exposants, notamment ceux de la sous-région. « Donc, dans un premier temps, je suis satisfais de voir que les exposants sont bien arrivées ».

Soutenant que « tout début est difficile », le Directeur régional des douanes du centrese dit convaincu qu’« avec cette dynamique de la Chambre de commerce de Kaolack, les choses vont aller dans le bon sens.
Accompagnement de la Fika, une nécessité
Pour lui, la Fika est sur la bonne voie. Mais, pour qu’elle se « développe et prendre beaucoup plus d’envergure », elle a besoin d’être accompagnée, aussi bien sur le plan institutionnel que communicationnel, pour atteindre les populations ».

Il s’agit, selon le douanier, d’un partenariat qui se développe au niveau local, qui est « fécond et qui peut valoir des satisfactions dans un proche avenir ».
« Pas de charge fiscale pour les exposants en matière de foire »
Par ailleurs, Colonel Moustapha Diagne a renseigné que les exposants de foires au Sénégal sont exemptes de charge fiscal jusqu’à la fin. « En matière de foire, il n’y a pas de charge fiscale sauf que, quand les produits sont vendus, il va falloir faire le décompte et voir effectivement s’il y a des taxes à prélever ou pas », a laissé entendre le douanier.

« Il n’y a aucune tracasserie »
Cette mesure s’applique aussi aux exposants de la Fika. Parce que, selon le douanier, « il n’y a aucune tracasserie douanière qui a noté depuis l’ouverture de la Fika jusqu’à nos jours ». Car, des dispositions ont été prises, en collaboration la direction régionale des douanes du Sud-Est, pour « essayer de faciliter le passage aux exposants qui viennent de la sous-région et des pays frontaliers avec le Sénégal.